Programme électoral 2017

100% engagé pour la commune de Mondorf-les-Bains

Communiqué en relation avec notre programme électoral
La photo d’une pépinière forestière à la page 7 du programme électoral du CSV Mondorf a été publiée à titre d’exemple d’une pépinière forestière.
La crèche n’a de fait aucun rapport, ni avec le CSV Mondorf ni avec les activités politiques de celui-ci.

Celui qui sème trop de béton risque de récolter des inondations

Op de Punkt Oktober 2016

Mondorf–les-Bains, commune thermale en très forte expansion au niveau de la population, compte actuellement 5000 habitants et avoisinera probablement les 6000 à 6500 habitants d’ici 2020. Depuis des années, cette croissance est due principalement à la politique d’urbanisation menée par l’alliance DP/Déi Gréng, privilégiant exclusivement la construction de résidences en très forte densité – une politique que le CSV Mondorf déplore. Le projet Avenue Franz Clement, à nos yeux un projet de logements d’une densité exagérée et où une demeure historique, la Villa Marie Louise, a été la proie des bulldozers, illustre bien cette situation.

HW3Le CSV Mondorf n’approuve pas cette politique d’urbanisation, basée simplement sur une hausse continue de la densité de la population. Pour le CSV, l’absence d’un plan de développement urbain cohérent ou « Masterplan » pour la commune de Mondorf-les-Bains fait cruellement défaut.

Le 30 mai 2016, la commune de Mondorf-les-Bains a été lourdement touchée par des inondations, dont surtout Altwies et le centre de Mondorf-les-Bains, de la route de Luxemboug à l’avenue Franz Clement, du quartier Brill jusqu’à l’avenue des Bains. Devant l’ampleur dramatique des dégâts, un acte de solidarité salutaire s’est manifesté parmi les autorités communales, le service d’incendie et de sauvetage de Mondorf, secouru par d’autres corps de la région et épaulés par de nombreux bénévoles et habitants de la commune de Mondorf-les-Bains. Tous ont œuvré ensemble pour combattre l’inondation.

Les causes de cette inondation néfaste sont toutefois multiples : géographiques, géologiques et météorologiques. Néanmoins, il faut toutefois remarquer et souligner qu’une autre cause majeure de cette inondation est une politique d’urbanisation inappropriée, qui à comme conséquence une progression continue de l’imperméabilisation du sol. D’ailleurs, le quartier Brill , synonyme d’une zone très humide et marécageuse qui a été imperméabilisée il y a une dizaine d’années, a également été touché par les inondations.

La responsabilité de cette politique d’urbanisation irréfléchie incombe au DP/Déi Gréng – une politique dénoncée depuis des années à de nombreuses reprises au conseil communal par le CSV Mondorf. Nonobstant, cette politique continue de plus belle par des nouvelles constructions d’envergure démesurée, qui surgissent du sol surtout au centre de Mondorf-les-Bains.

HW4Certes, 12 mesures anti-crues Gander ont été décidées et approuvées par le conseil communal depuis le 14.12.2009 – des mesures vitales dont la réalisation se fait attendre. Ainsi, à notre grand mécontentement uniquement 2 mesures ont été réalisées à ce jour – une situation que nous avons dénoncée lors de nombreuses discussions budgétaires au conseil communal.

Le regard doit toutefois rester tourné vers l’avenir, les priorités absolues à effectuer dans l’immédiat sont la réalisation de toutes les mesures anti-crues le plus rapidement possible, dont aussi des curages réguliers de la Gander et l’élaboration d’un plan de secours et de sauvetage d’inondation détaillé. Finalement, les inondations du 30 mai 2016 ont clairement démontrée que l’imperméabilisation de plus en plus de surfaces sans mesures compensatoires augmente nettement le risque d’inondations. Pour le CSV Mondorf, il est clair que la politique d’urbanisation de l’alliance DP/Déi Gréng reste irréfléchie et non adaptée aux particularités de notre commune.

Christian Dublin

Conseiller communal

Petit historique des inondations

Op de Punkt Oktober 2016

Les inondations à Mondorf existent depuis toujours. La plus grave fut celle de 1708. Suite à un vilolent orage, qui s’est abattu sur le territoire de notre commune au mois d’août, de nombreuses habitations construites le long de la Gander furent emportées par les flots, causant d’immenses dégâts et entraînant avec eux 24 personnes dans la mort.

HW2Ces dernières décennies on a pu observer une inondation majeure tous les 10 à 15 ans, notamment en 1977, 1987 et 1995.

Ces inondations s’expliquent en grande parie par la situation géographique de Mondorf. L’eau pluviale qui s’accumule au niveau du plateau de Frisange est drainée par la Gander vers la vallée entre Aspelt et Altwies. La Gander se mue alors d’un paisible ruisseau de plat pays en rivière de montagne, avec une vitesse d’écoulement beaucoup plus importante.

En plus, en temps de crue, la Gander entraîne beaucoup de bois mort et d’arbres déracinés en provenance de la forêt entre Aspelt et Altwies. Ce bois tend à boucher les arcs de l’ancien pont d’Altwies. Et quand un tel bouchon saute, l’eau descend en aval avec une vitesse considérable.

Pour cette raison, les anciens habitants de Mondorf curaient régulièrement le ruisseau et en retiraient le bois mort. Une habitude digne d’être réinstaurée.

Mesures anti-crues adoptées en 2009 par le conseil communal

Op de Punkt Oktober 2016

Au cours de la séance du conseil communal du 14.12.2009, 12 mesures anti-crues ont été décidées à l’unanimité des voix, donc avec le support du CSV:

O = mesures réalisées entre 2009 et 2016

O = mesures non réalisées

A  = Altwies

M = Mondorf

O M mesure no 1:          Aménagement d’un by-pass à ciel ouvert derrière le parc thermal

O M mesure no 2:         Elargissement du lit de la Gander entre l’entrée du centre thermal et le pont près de la pharmacie

O M mesure no 3:         Elargissement du lit de la Gander entre le pont près de la pharmacie et le pont près de l’allée St. Christophe

O M mesure no 4:         Elargissement du lit de la Gander entre le pont près de l’allée St. Christophe et le pont de l’ancienne Douane

O M mesure no 5:         Aménagement d’un by-pass entre le pont de l’ancienne Douane et la station « Aral »

O A mesure no 6:          Elargissement du lit entre les deux ponts d’Altwies

O A mesure no 7:          Abaissement du parking à Altwies

O A mesure no 8:          Elargissement du lit en aval d’Altwies

O A mesure no 9:          Enlèvement des remblais rive gauche

O M mesure no 10:        Elargissement du lit de la Gander à l’entrée de Mondorf

O A mesure no 11 :       Bassin de rétention à Altwies

O M mesure no 12 :       Mise en place d’un piège à sédiments

Jusqu’à présent seulement deux des mesures décidées en 2009 ont effectivement été réalisées. Certes, certaines mesures sont difficiles à réaliser, comme elles empiètent sur des terrains privés. Mais uniquement deux mesures réalisées depuis 2009 est décevant. D’autres mesures, comme le curage régulier de la Gander, seraient également efficaces et peu onéreuses, mais ne figurent pas à l’ordre du jour du collège échevinal DP/Déi Gréng.

Inondations – Le curage comme mesure de protection

Op de Punkt Oktober 2016

Le 30 mai 2016 est une journée qui a été marquée par les intempéries – Altwies et Mondorf n’en ont pas été épargnées. Les interventions des pompiers se sont poursuivies jusqu’au petit matin et les habitants se sont solidarisés pour combattre ensemble les flots.

HW1bLes risques d’inondations n’étant pas nouveaux dans notre commune, il est grand temps de mettre en œuvre des solutions efficaces et durables. Pour le CSV Mondorf-Dalheim, le curage pourrait en être une.

Le curage est une mesure anti-crue qui consiste à extraire régulièrement les sédiments, le bois mort et les éboulis du lit d’un cours d’eau pour diminuer les risques d’un débordement en cas de crue. Ainsi, il ne paraît que logique de nettoyer le lit de la Gander régulièrement de sédiments, de pierres gênantes et de bois mort.

Le curage doit évidemment se faire sur toute la longueur de la Gander, tout en préservant les espèces végétales. Cette mesure demanderait ainsi une coopération entre les communes de Frisange, Mondorf-les-Bains, Mondorff, Dalheim et Schengen. Il revient bien sûr aux responsables des communes concernées de mettre en œuvre un tel projet – ce qui ne se fera évidemment pas du jour au lendemain.

Mais la journée du 30 mai a démontré qu’il est grand temps d’agir !